Une journée d'échange de cartes postales anciennes avait lieu à Draguignan. Mon ami étant collectionneur, nous voilà partis pour une petite sortie... Je n'ai pas l'âme du collectionneur, mais je suis toujours intéressée par l'ambiance, les personnes qui sont là, les contacts avec les vendeurs, le marchandage... Bien que nous soyons dans le sud de la France, mon ami, achète des cartes de Montbéliard, ville de l'est du pays. Mais oui, on en trouve! on trouve tous les départements: les cartes postales sont faites pour voyager.

Après les achats, arrive un moment très agréable: celui où l'on se retrouve dans un restaurant sympathique, pour se détendre et ... regarder avec un peu plus d'attention les découvertes de la matinée.

Surprise, trois de ces cartes sont du même auteur: Marius! Ce nom typique du sud provençal et quelque peu désuet de nos jours. En regardant de plus près, nous voyons qu'elles sont de 1915....

La première carte montre l'hôtel de ville...Marius écrit d'un ton léger et moqueur envers sa femme qui écrit au crayon! mais nous apprenons qu'il est militaire, cantonné à Montbéliard et qu'un soucis se profile: peut-être le front à Verdun... La deuxième carte montre l'hôpital de Montbéliard et Marius dit qu'il va de mieux en mieux... La troisième annonce son retour au Muy, village de Provence, et est adressée à Florine, bouchonnière au Muy...

Ainsi , en trois cartes postales, tout une partie de vie se déroule et j'ai eu envie d'en savoir plus... mais non! c'est déjà extraordinaire que cet épisode arrive comme cela, au bout de presque un siècle.